Une affaire de femme


Amis lecteurs je vous salue. Je ne sais pas trop par où commencer ce billet; trop d’idées à expliquer, trop de choses à dire tellement que je ne trouve pas les mots. Mais bon comme toujours, faisons simple. Ça y est, le grand jour est là… même si certains vont jusqu’à transporter la célébration sur tout le mois de Mars. C’est à se demander s’ils comprennent même la portée de cette journée. Laquelle? Vous l’aurez compris, celle du 08 Mars. Mais c’est quoi en fait?

1- Journée internationale de la femme ou Journée internationale des droits des femmes?

La 2nd appelation l’aviez vous déjà entendue ou lue quelque part? Si pareil sujet vous captive alors certainement oui. Mais pour ma part, il m’a fallu faire des recherches donc retournons dans les archives (sans trop vous fatiguer avec).

-Une journée au passé lourd

On lit sur le site de l’ONU que c’est en décembre 1977 au cours d’une Assemblée Générale que l’on adopta une Journée des Nations Unies pour les droits de la femme et la paix dans le monde. La résolution laissait la latitude aux états membres selon leurs traditions historiques et nationales, de la célébrer un jour quelconque. Le site « Journée Internationale de la femme » précise que la date du 8 Mars fut retenue par Lenine en honneur aux femmes qui manifestèrent les premières le 8 Mars 1917 à Petrograd au déclenchement de la révolution Russe. Voyez-vous l’enjeu politique?

– Pourquoi?

C’est simple… vous imaginez aisément les conditions de vie existantes à cette époque. Cette journée donnait donc l’occasion de revendiquer l’égalité et de faire le bilan sur la situation des femmes dans la société. C’est ainsi que par des manifestations, ont été revendiqués le droit de vote des femmes, le droit au travail et même la fin des discriminations au travail.

2- La journée Internationale de la femme aujourd’hui

Oui là je parlais de la journée telle que vue au moment de sa promulgation, depuis les choses ont bien changé.

– Plus féministe tu meurs.

La question introductrice a tout son sens. S’il est vrai qu’à l’époque ou cette journée a ete initiée, les femmes étaient piétinées, relayées au 2nd plan, limitées aux seules taches ménagères (ce qui est d’ailleurs toujours le cas dans certains endroits de ce monde) on comprend aisément que l’histoire s’est sentie poussée par ce vif ardent désir de les mettre à l’honneur, montrer leur valeur et surtout leur implication ou force de frappe dans les avancées sociétaires. Mais alors qu’est devenue cette journée aujourd’hui? Le résumé de celle ci sur wikipedia inscrit devant sa signification: Revendication de l’égalité femmes-hommes avec la mention « lié à Féminisme ».

– Mais de quelle égalité parle t-on là?

Pas besoin d’aller loin hein… hier en allant dans mes nombreux mappans j’écoutais l’émission -J’oublies le nom- de Tendance Kegne (et ses 2 consoeurs) sur la radio équinoxe et cette journée se résumait à laisser Monsieur seul à la maison, le charger de la cuisine, sortir se saouler et faire la fête avec ses copines mamah! Payer le pagne et se faire un modèle des plus avant-gardistes, tu vas même leur demander le thème de cette édition et personne ne saura te répondre (en passant celui de 2015 est: » Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’Humanité: Imaginez! ») Hum Je confirmais aussi seulement qu’elles ont oublié qu’on a dit « JOURNÉE » et non « FÊTE » hein… Il n’était pas question de droits, de secours aux femmes maltraitées, endeuillées, réfugiées loin de leurs maris, violées bref les aider à retrouver respect et dignité telle que le comité International de la Croix Rouge l’avait entrevu. On n’en est venu à oublier les principales orientations de l’action menée par l’ONU à savoir: Promotion des mesures juridiques, mobilisation de l’opinion publique et de l’action internationale, formation et recherche et aussi la compilation des statistiques ventilées par sexe et assistance directe aux groupes désavantagés. Que du charabia si? Et pourtant c’est l’essentiel même de cette journée. C’est cette manière de faire qui amène Les féministes à revendiquer « La journée internationale des femmes » et non de la femme car avec, pour citer les paroles de la Ministre française des Droits des femmes en 2013 « La journée de « la » femme, mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin (accompagné de ses attributs: cadeaux, roses ou parfums) au lieu d’une journée de mobilisation pour rappeler que l’égalité femmes-hommes est une priorité. »

  3- Le rêve d’une inégale égalité

On conçoit légitimement, qu’en tant qu’être humain à part entière les femmes comme les hommes doivent avoir accès aux mêmes chances, doivent avoir les mêmes droits. Il ne devrait pas y avoir de discrimination dans quelque domaine que ce soit. Cependant, faisons la part des choses. Dans le cadre du foyer par exemple, l’ordre a bien été établi. Le chef de la famille c’est l’homme. Mais un vrai homme est celui là qui ne martyrise pas sa femme, qui la considère comme son bien le plus précieux et donc ne la rabaisse pas de quelque manière que ce soit. C’est prouvé, lorsqu’un homme agit de la sorte il se sent en accord avec lui même et cela est bénéfique à toute sa famille. Une vraie femme par la même occasion est celle là qui se fait une joie de prendre soin des siens, de sa maisonnée. Elle ne s’en sent pas moins dimuniée ou autre chose, elle ne voit pas en ces taches une dévalorisation quelconque. Au contraire, elle se sent revigorée, elle a conscience de son importance dans la bonne marche de son foyer et tout va pour le mieux. On a l’habitude de dire deux verités fondamentales notamment que c’est la femme qui bâtit ou détruit sa maisonnée et aussi que la famille est l’unité de base de la société. Si donc vous apprenez à une dame à faire le bras de fer chez elle, dans son foyer; au sein même de sa famille, ne vous attendez pas à ce qu’il en ressort quelque chose de bon.

J’entends déja les féministes extremistes être choquées par mes propos mais je les assume. Genre c’est à cause de femmes comme moi que les choses ne changent pas. Mais c’est inscrit dans notre âme profonde: une femme est plus à l’aise quand son homme lui procure sécurité et sereineté sinon pourquoi pensez vous que le bon Dieu leur ai confiés des capacités physiques supérieures. Mais rassurez vous un homme est davantage reconforté lorsqu’il a le soutien de sa femme, lorsqu’il ressent son amour: vos capacités émotionnelles supérieures sont là à cet effet.

Donc de grâce, revendiquons pour les concernées, le respect de leurs droits mais ne confondons pas de champ de bataille avec cette quête d’une égalité femme-homme. Pour une véritable harmonie homme – femme il faudrait que chacun ait un manque que comblera l’autre (Un verre plein c’est le melange de 2 verres à demi pleins comme je dis souvent) auquel cas l’on se suffirait à soi même mais désolée ce n’était pas la vision de papa God. Essayez donc de bien faire les choses cette année! 😉

Publicités

A propos Mathy

I’m Mathy and I’m here because I heard that your blog is your place and I needed one of my own where I could express myself on « human feelings », « love », « relationships », « beauty », « life’s adventure »... Stay tunned!
Cet article, publié dans Scènes de Vie, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Une affaire de femme

  1. DESY DANGA dit :

    L’égalité, je réclame. Rien à ajouter. Billet super détonnant.

    J'aime

  2. megaouo dit :

    Très belle article Mathilde. J’espère que les femmes qui ont lu cet article ont pris note.

    J'aime

  3. tchOupinov dit :

    cette journée se résumait à laisser Monsieur seul à la maison, le charger de la cuisine, sortir se saouler et faire la fête avec ses copines mamah…. Je sais de quoi tu parles…. Vraiment Mathy ca c’est de loin (très loin même) ton meilleur article !

    J'aime

  4. elieko dit :

    Je suis plutot d’accord avec ton approche et j’ai apprécié le rappel historique sur l’origine de la JIF.
    Quand les féministes viendront te lyncher appelles moi au secours !

    Aimé par 1 personne

    • Mathy dit :

      Merci grand frère! Je m’suis dite que beaucoup vu leur facon de prendre la chose ne devait pas bien maitriser l’origine de la JIF et surtout moi mm j’en savais pas grand chose lol! En passant les feministes ont déjà commencer hein… tu es où?

      Merci de ton passage 😉

      J'aime

  5. willfonkam dit :

    Tiens donc! Une femme qui s’est rendue compte que journée internationale ne signifie pas fête! C’est un spécimen encore rare de nos jours… Et deuxième curiosité, la question d’égalité des genres est abordée dans un sens que les féministes détestent!
    Ok.

    Fais donc lire ton billet à un max de femmes, si elle peuvent enfin prendre conscience et s’occuper de choses importantes.

    J'aime

    • Mathy dit :

      Lol faut pas être étonné grand frère ce n’est que pure logique! En fait ceux ou celles qui prendraient mal cette approche font juste partie de la catégorie de personnes qui n’ont pas bien cerné l’objectif initial de cette jif! Pour le partage à d’autres femmes je compte sur toi!

      Merci de ton passage 😉

      J'aime

  6. Ashille ALEGA dit :

    Belle aproche… J’aime les contres sens interrogatif « le rêve d’une inégale égalité »

    J'aime

Don't be shy, say something...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s